Emploi, politiques publiques et RSE

Code UE : ETE101-PAR01

  • Cours
  • 6 crédits
  • Volume horaire de référence
    (+ ou - 10%) : 50 heures

Responsable(s)

Christine ERHEL

Public, conditions d’accès et prérequis

Pas de prérequis. Cours intéressant des économistes, auditeurs engagés dans une spécialisation travail /emploi (psychologie, ergonomie, sociologie…), ingénieurs ou autres profils souhaitant maîtriser les problématiques du travail et de l’emploi contemporaines..

Objectifs pédagogiques

Mettre en perspective les transformations récentes de l’emploi : outre la poursuite du déclin de l’emploi industriel, on assiste en effet à un mouvement de flexibilisation (dont l’ « ubérisation » constitue une forme récente bien que minoritaire), mais également de montée en qualification des emplois et de diffusion de nouvelles formes d’organisation du travail dans les entreprises. Ces tendances semblent s’accélérer, en lien avec l’innovation et le changement technologique de la « quatrième révolution industrielle », mais aussi avec la transition écologique qui impose le développement de nouvelles compétences pour les salariés. Parallèlement, dans l’ensemble des pays de l’OCDE, les politiques de l’emploi poursuivent la transformation de la régulation du marché du travail (flexibilisation du droit du travail, baisse du coût du travail, construction de dispositifs centrés sur les individus comme les comptes formation…), et font l’objet de nombreuses évaluations d’impact souvent contradictoires. Le développement de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) conduit également à des transformations dans les modes de gestion de l’emploi, afin de prendre en compte des objectifs sociaux et environnementaux.
Le cours proposera un cadre d’analyse original de ces évolutions et de leurs conséquences pour les entreprises, les salariés et les personnes hors du marché du travail, et les politiques publiques. Ce cadre s’appuiera principalement sur l’analyse économique (économie du travail, économie du personnel, économie d’entreprise, macroéconomie de l’emploi), qui offre des outils de compréhension des comportements individuels et des dynamiques globales du marché du travail, mais également sur les apports de travaux pluridisciplinaires récents sur le travail et l’emploi. Une attention particulière sera apportée à la mesure des phénomènes analysés et aux questions de méthode de quantification et d’évaluation. Le cours inclura une réflexion prospective sur les besoins en main d’œuvre et les tendances probables du marché du travail. Enfin, il se situera dans une perspective systématique de comparaison internationale et inclura une réflexion régionalisée.

Contenu
Un cadre d’analyse des tendances récentes du marché du travail (4 séances de 3h) 
- L’emploi et sa mesure : définitions, enquêtes (ménages, entreprises ; françaises, internationales)…
- La qualité de l’emploi : les approches multidimensionnelles et leurs fondements théoriques ; l’économie du bonheur et la question de la satisfaction au travail
- Enjeux méthodologiques : l’évaluation et ses méthodes ; la prospective en matière d’emploi.
Les nouvelles politiques de l’emploi  (4 séances de 3h)
- Quels objectifs pour les politiques de l’emploi  aujourd’hui? Entre lutte contre le chômage et accompagnement des trajectoires individuelles
- Les nouvelles politiques de l’emploi : principes : activation, flexicurité, individualisation… ; approche historique pour la France ; comparaisons internationales ; résultats des évaluations et efficacité des dispositifs
Gouvernance, finalité des entreprises et RSE (3 séances de 3H)
- Des salariés aux actionnaires : Acteurs et enjeux de la gouvernance d’entreprise. Les effets de la financiarisation de l’économie sur la gestion de l’emploi et des ressources humaines
- De l’objectif de maximisation du profit à la RSE : quelle place pour l’emploi dans la gestion des entreprises ?
Les transformations de l’emploi, formes et facteurs explicatifs (2 séances de 3h)
- Les nouvelles formes d’emploi : historique et tendances récentes ; comparaisons internationales 
- Progrès technique et emploi : De la destruction créatrice à la robotisation ; progrès technique biaisé et polarisation par qualification ; progrès technique et productivité ;  les transformations liées au numérique sont-elles spécifiques ? Exemples de quelques métiers/secteurs (dont la banque)
La mobilité sur le marché du travail (2 séances de 3h)
- Les nouvelles approches théoriques de la mobilité en économie
- Les transformations de la mobilité : approches nationales et internationales
- Les liens entre gestion de l’emploi et mobilité des salariés : politique salariale, organisation du travail et nouvelles technologies, pratiques de haute performance (rotation de postes, travail en équipe, cercles de qualité…)
- L’émergence d’outils de politique de l’emploi centrées sur les transitions professionnelles et l’évolution des politiques de formation professionnelle
 

  • Contrôle continu
  • Examen final

    Cette UE apparaît dans les diplômes et certificats suivants

    Chargement du résultat...
    Patientez
    Intitulé de la formation
    Type
    Modalité(s)
    Lieu(x)
    Lieu(x) Package
    Lieu(x) Paris
    Lieu(x) Package
    Lieu(x) Paris
    Lieu(x) À la carte
    Lieu(x) Liban
    Lieu(x) Alternance
    Lieu(x) Package
    Lieu(x) Paris
    Lieu(x) Package
    Lieu(x) Paris
    Intitulé de la formation Master Gestion de patrimoine
    Lieu(x) Package
    Lieu(x) Paris
    Intitulé de la formation Type Modalité(s) Lieu(x)

    Contact

    EPN09 - EFAB
    292 rue Saint-Martin Accès 3
    75003 Paris
    Tel :01 40 27 23 66
    Virginie Moreau

    Centre(s) d'enseignement proposant cette formation