Action communautaire et démarches participatives

Code UE : RSV210-PAR01

  • Cours
  • 4 crédits

Responsable(s)

Elisabetta BUCOLO

Public, conditions d’accès et prérequis

Niveau BAC + 3 ou équivalent

Objectifs pédagogiques

  • Définir l’action communautaire et les démarches participatives ;
  • Identifier les principales approches communautaires françaises et internationales et les institutions les plus représentatives ;
  • Situer l’action communautaire et les démarches participatives dans le cadre de l’économie sociale et solidaire et de l’action sociale et médico-sociale ;
  • Comprendre les approches et les méthodes des recherches participatives. 
 

Compétences visées

  • S'approprier les bases théoriques pour mettre en œuvre des démarches communautaires adaptées au contexte et a? la culture des actions et organisations visées ;
  • Savoir valoriser, accompagner le développement de l’expertise des personnes dans le cadre de démarches participatives (dans l’action comme dans la recherche) ;
  • Savoir analyser des situations individuelles et collectives en termes de participation des personnes ;
  • Apprendre à favoriser l’expression, la mobilisation, l’autonomie des personnes elles-me?mes, dans le respect de chacun.

Les dynamiques d’action communautaire sont définies comme « des démarches d’action collective, attentives aux liens communautaires, à l’épaisseur du social et relevant d’une logique d’empowerment, c'est-à-dire de reconnaissance et de valorisation des ressources des personnes, des groupes, des communautés » (SPISC, 2016). Elles se distinguent de l’intervention communautaire, dans le sens où il ne s’agit pas seulement de mettre en place des méthodes par lesquelles des groupes sont soutenus et accompagnés pour déployer des actions collectives, mais visent plutôt à valoriser des actions initiées et portées par des groupes, des communautés qui veulent trouver des solutions à des problèmes qui les concernent directement. Ainsi, tout en visant une forme d’émancipation des citoyens, par la capacité de promouvoir des changements sociaux significatifs, l’action communautaire incarne une dimension critique. Elle est pensée comme une action politique, levier pour le pouvoir d’agir des plus pauvres et exclus.
Dans ce cours, il sera question d’approfondir les apports de l’action communautaire et des démarches participatives, qui sont susceptibles d’appuyer le déploiement de formes inédites d'organisation et de solidarité issues de collectifs citoyens. Il s’agira tout d’abord d’en retranscrire l’histoire à partir des premières expérimentations en Amérique, et plus précisément aux États-Unis et au Canada, ainsi qu’en Amérique Latine, dans des contextes favorables à leur éclosion à partir des années 1960. Puis, d’en analyser les développements, parfois difficiles, en France au cours des années 1970 et jusqu’aujourd’hui. L’action communautaire reste difficile à cerner en raison de ses pratiques protéiformes et du fait qu’elle agit sur plusieurs domaines (l'habitat, la gestion de sites naturels, l'insertion professionnelle, ...) et qu’elle s'exprime sous différentes formes (associative, collective, coopérative...). Nous proposerons donc des focus sur différentes expériences de l’action sociale, médico-sociale et de santé dans lesquels les approches communautaires se sont développées (la santé communautaire, l’action des biffins, les squats, …) et plus généralement, nous analyserons les pratiques et les potentialités d’innovation de l’action communautaire en termes de réduction des inégalités.
Il sera également question d’appréhender les démarches participatives et plus particulièrement les différentes formes de recherche participative. Depuis quelques années maintenant, dans le sillage de la méthode du croisement des savoirs portée par ATD Quart Monde, les chercheurs s’associent aux publics concernés par des questions sociales et sociétales, ainsi qu’aux praticiens pour mobiliser des recherches dont la portée est plus compréhensive. Il s’agit de produire des connaissances issues de l’expérience de personnes directement concernées (handicap, pauvreté, …) et de faire connaître et valider les nouveaux savoirs issus de ces recherches. Dans ce cours, il s’agira d’approfondir les questions épistémologiques, éthiques et méthodologiques que soulèvent ces recherches participatives.

Présentation d'une étude de cas ou d'une analyse de situation.
Le travail d’évaluation (20 pages en tout) comprend deux dimensions étroitement liées : 
La lecture critique (environ 12 pages) : elle prend la forme suivante : restitution du contenu (problématique, fil rouge, arguments des différents chapitres/parties) puis explication des forces, limites et écueils de l’ouvrage. Cette deuxième partie correspond à l’analyse critique, où vous pouvez discuter des points forts et points faibles de l’argumentation, réinscrire la pensée de ou des auteur.es dans les controverses de l’époque, leur contexte social, politique et culturel etc. Vous trouverez ci-joint différents exemples de notes/lectures critiques qui peuvent vous inspirer. 
- Mise en relation de la lecture critique avec une expérience de participation et/ou de croisement des savoirs au sein de vos expériences professionnelles respectives (environ 8 pages) : il s’agit ici de montrer en quoi l’ouvrage, et plus largement, les thématiques abordées dans le cours, viennent éclairer une expérience d'action communautaire, de participation et d’échange de savoirs, vous amènent à l’interroger sous un nouveau jour. Si vous n’avez jamais assisté à/expérimenté une démarche participative/d’échange de savoirs dans votre expérience professionnelle, vous pouvez analyser de quelle manière susciter/améliorer la participation des usagers/habitants dans votre organisation, à la lumière de votre lecture et des éléments du cours. 

    Cette UE apparaît dans les diplômes et certificats suivants

    Chargement du résultat...
    Patientez

    Contact

    Equipe Santé - Solidarité
    1D4P20, 292, rue Saint Martin
    75003 Paris
    secretariat.ess@cnam.fr

    Centre(s) d'enseignement proposant cette formation

    • Centre Cnam Paris
      • 2021-2022 1er semestre : FOAD 100%
      • 2021-2022 1er semestre : Présentiel soir ou samedi
      Comment est organisée cette formation ?

      Organisation de la modalité FOAD 100%

      Planning

      1er semestre

      • Date de démarrage : 20/09/2021
      • Date limite d'inscription : 02/11/2021
      • Regroupements facultatifs : aucun
      • Date de 1ère session d'examen : 24/01/2022
      • Date de 2ème session d'examen : 25/04/2022

      Accompagnement

      • Plateforme Moodle

      Ressources mises à disposition de l'auditeur

      • Documents de cours
      • Enregistrement de cours
      • Documents d'exercices, études de cas activités
      • Bibliographie et webographie

      Modalités de validation

      • Contrôle continu
      • Projet
      • Examen sur table
      :