Licence générale Sciences, Technologies, Santé mention Génie civil Parcours Aménagement et environnement

Code diplôme/certificat: LG03505A-PAR01

180 crédits

Niveau d'entrée

  • Niveau IV (bac)

Niveau de sortie

  • Niveau II (bac+3 bac+4)

Responsable(s)

Olivier FOUCHE-GROBLA

Habilitation

Arrêté du 28 janvier 2019. Accréditation jusque fin 2023-2024.

Code CPF

238551

Publics / conditions d'accès

L’année de L3 est accessible aux titulaires d’un diplôme bac+2 du secteur BTP ou des sciences de la Terre (120 ECTS). L'accès au diplôme peut également se faire par le dispositif de la validation des études supérieures (VES) et de la validation des acquis professionnels (VAPP).
Plus d'informations sur : http://btp.cnam.fr/

Objectifs

L’objectif principal du parcours A&E est de former les techniciens supérieurs du BTP, les adjoints techniques des chargés d’opération en aménagement, les chargés d’études d’avant-projet en lien direct avec la maîtrise d’ouvrage et les personnels d’encadrement des collectivités, à la dimension environnementale des projets d'aménagement pour accéder au statut de cadre technique dans leur domaine. La licence confère une spécialité en gestion des eaux et des sols, qui est un des domaines fondamentaux en aménagement. Plusieurs aspects de la dimension environnementale seront abordés dans le parcours A&E au niveau ingénieur. Le premier aspect de cette nouvelle dimension, qu’il est nécessaire de maîtriser à l’issue de la licence, c’est de comprendre les opportunités et les menaces dues à la nature des terrains sur lesquels on construit, roches et sols, sous l’influence des événements impliquant l’eau en conditions météorologiques normales ou extrêmes (orages, remontée de nappe). Les impacts des eaux, au pluriel car il faut distinguer au moins eau pluviale et eau usée, sur le patrimoine bâti, sur les chantiers en cours et sur les projets en phase de conception, seront décrits et modélisés. Réciproquement, les impacts des aménagements sur les milieux aquatiques seront étudiés. Le parcours A&E de la L3 illustre la gestion des menaces et des risques par l’exemple des inondations et de l’assainissement et illustre la gestion des opportunités par l’exemple de la géothermie. D’autres champs de l’ingénierie seront cependant introduits.
Transition climatique et transition énergétique sont abordées ici sous l’angle scientifique et technique du point de vue d’un cadre opérationnel qui travaillera au service d’une conception vertueuse et d’une exécution de qualité, dans le but d’incarner par des projets exemplaires les perspectives ouvertes par les nouvelles politiques publiques.

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Licence générale Sciences, Technologies, Santé mention Génie civil Parcours Aménagement et environnement

Inscrit RNCP : Inscrit

Codes NSF : Spécialites plurivalentes des services a la collectivité (340) - Aménagement du territoire, urbanisme (341) - Nettoyage, assainissement, protection de l environnement (343) - Forets, espaces naturels, faune sauvage, pêche (213) - Aménagement paysager (parcs, jardins, espaces verts, terrains de sport) (214) - Gestion de l énergie (227p) - Spécialites pluritechnologiques génie civil, construction, bois (230) - Mines et carrières, génie civil, topographie (231) - Développement et protection du patrimoine culturel (342)

Code ROME : Ingénierie et études du BTP (F1106) - Direction et ingénierie d exploitation de gisements et de carrières (F1203) - Études géologiques (F1105) - Mesures topographiques (F1107)

Modalités d'évaluation

Conditions de validation :
  • Être titulaire d’un diplôme prérequis, d’une VES d’accès au diplôme ou d’une VAPP
  • Valider l’expérience professionnelle avec une note supérieure ou égale à 10/20
  • Obtenir une moyenne générale pondérée supérieure ou égale à 10/20
Coefficient des UE et UA de L3 :
  • 1 à 2 ECTS = 1
  • à 4 ECTS = 2
  • 5 à 8 ECTS = 3
  • 9 à 12 ECTS = 4
  • 13 à 18 ECTS = 5
  • UA Expérience professionnelle = 5
  • UE et UA obtenues par la VAE ou la VES = 0 (neutralisation)
UA d’expérience professionnelle de L3
Une expérience professionnelle d’un an en tant que technicien supérieur BTP est exigée après l'obtention d'un diplôme Bac+2. Lorsque le candidat possède moins d’un an d’expérience professionnelle au niveau demandé, le Cnam offre la possibilité de signer une convention de stage jusqu’à deux fois six mois pour compléter son expérience. L’UA d’expérience professionnelle de L3 est validée par la rédaction d’un rapport d’activité en fonctions et en compétences d’une part, et d’un mémoire de Licence d’autre part. Le mémoire doit analyser une situation professionnelle, le met en perspective avec les compétences acquises en formation, mais également avec l’expérience professionnelle. Le modèle de rapport est disponible sur : http://btp.cnam.fr/hors-temps-de-travail-htt-/ 
L'admission à l'école d'ingénieur du Cnam valide par VES l'UE d'expérience professionnelle de L3.
Demande de diplôme
Une fois l'ensemble des conditions réunies, la demande de licence est à effectuer en ligne https://diplome.cnam.fr/

Description

Cliquez sur l'intitulé d'un enseignement ou sur Centre(s) d'enseignement pour en savoir plus.

L1

  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er et 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 

L2

  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 

L3

  • 1er et 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er et 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er et 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 
  • 1er et 2nd semestre : Foad hybride soir ou samedi
 

Total
6 ECTS

Une UE à choisir parmi :

Voir toutes les UEFermer
  • 1er et 2nd semestre : Présentiel soir ou samedi
 
  • 1er et 2nd semestre : Présentiel soir ou samedi
 
  • 1er et 2nd semestre : Présentiel soir ou samedi,
 

Total
3 ECTS

Une UE à choisir parmi :

Voir toutes les UEFermer
  • 1er semestre : Foad hybride soir ou samedi
 

Compétences

Activités principales
Le titulaire de la licence de génie civil du Cnam est capable de concevoir des solutions constructives à l’aide des technologies les plus récentes et de les mettre en œuvre dans le respect de la législation en vigueur, pour atteindre des objectifs de qualité, de coût, et de délai.
Le titulaire de la licence de génie civil du Cnam dans le parcours Aménagement et environnement (A&E) est plus spécialement formé, par la licence elle-même et par l’expérience, pour élaborer des projets en position de maître d’ouvrage ou en prenant le point de vue de celui-ci. Ce parcours de licence a pour intérêt de réaliser la convergence entre les techniciens et les urbanistes, en faisant accéder : les premiers, aux raisons des choix effectués lors de la conception ; les seconds, à une compréhension des éléments techniques utiles au suivi des projets. Ainsi, trois activités sont données ici à titre d’exemple :
  • la direction opérationnelle de projets de construction et d’entretien d’infrastructures souterraines telles que tunnel ferroviaire, tranchée couverte d’axe routier urbain, réseau d’assainissement, car ces structures présentent de fortes interactions avec l’environnement et les ressources en eau. Un aspect particulier de cette activité fait l’objet d’un parcours dédié (MGI) de la licence en génie civil : maintenance et gestion du patrimoine d’infrastructures.
  • l’animation de schémas d’aménagement et de gestion des eaux ou de services publics de l’assainissement collectif ou non collectif. Cette activité est centrale dans le parcours A&E et représente un gisement d’emploi important de cadres opérationnels et de techniciens depuis deux décennies.
  • la gestion des risques naturels : inondation, sécheresse, instabilités de terrain, remontée de nappe… Cette activité, après avoir été longtemps centralisée par l’État, émerge progressivement dans les services des métropoles et des villes moyennes. Elle reste essentielle dans les métiers de l’assurance et de l’immobilier.
Compétences communes aux licences de génie civil des universités et du Cnam
  • Etude de la conception et la réalisation du projet génie civil
  • Modélisation et calculs des contraintes de l'ouvrage (structure, résistance, dimensionnement, supports de fondation, ...)
  • Etude et réalisation de plans ou dessins de projets de constructions selon les solutions techniques et architecturales retenues et la réglementation.
  • Identifier le rôle et le champ d’application du génie civil dans tous les secteurs : milieux naturels, milieux industriels, environnements urbains, etc.
  • Identifier les différentes étapes et les acteurs d’une construction.
  • Mobiliser les concepts fondamentaux de la physique et de la mécanique pour analyser et appréhender les phénomènes physiques.
  • Analyser des problématiques du génie civil et les traduire sous forme mathématique.
  • Formuler un problème de génie civil avec ses conditions limites, l’aborder de façon simple, le résoudre et conduire une analyse critique du résultat.
  • Mobiliser des concepts et techniques pour résoudre des problèmes simples de génie civil tels que résistance des matériaux, mécanique des solides, calculs de structures, mécanique des fluides, thermique, acoustique…
  • Valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux et apprécier ses limites de validité.
  • Traduire en langage de programmation des modèles mathématiques en relation avec le génie civil (structure de l’ouvrage, équipements techniques et énergétiques).
  • Identifier les principales familles de matériaux et leurs caractéristiques.
  • Utiliser en autonomie des techniques courantes dans le domaine de la modélisation et de la représentation technique.
  • Mobiliser les bases du Dessin Assisté par Ordinateur (DAO) et de la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) et celles du calcul scientifique afin de modéliser des structures simples en 2D et de les dimensionner sous sollicitations simples.
  • Caractériser les modes constructifs utilisés au cours de l'histoire et leur impact sur la performance énergétique des bâtiments et plus généralement sur leur durabilité.
  • Utiliser la réglementation, les normes et les règles de sécurité.
  • Utiliser en autonomie des techniques expérimentales courantes dans le domaine du génie civil : pour l’étude des matériaux, pour les interactions sols-ouvrages, pour l’aménagement, et pour les infrastructures
  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
  • Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
  • Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
  • Prendre du recul face à une situation
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
  • Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • Développer une argumentation avec esprit critique.
  • Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
  • Comprendre au moins une langue étrangère et s’exprimer aisément à l’oral et à l’écrit dans cette langue
Compétences spécifiques au parcours A&E
  • Acquérir une vision opérationnelle des interactions entre les techniques d'aménagement (bâtiment, génie civil, géotechnique, urbanisme, architecture), les phénomènes physiques se produisant dans l'environnement, et les règles et lois qui s'appliquent aux activités de construction.
  • Mobiliser les ressources des sciences fondamentales et des techniques au service de l’aménagement et de l’environnement
  • Respecter les valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, environnement et développement durable, éthique
  • Mettre en œuvre une veille technologique et réglementaire dans un contexte européen
  • Étudier le dossier technique transmis par l'architecte et la faisabilité de l'ouvrage
  • Rédiger un mémo technique et communiquer
  • Participer à la gestion du risque environnemental
  • Dimensionner les réseaux d'assainissement ou de distribution
  • Maîtriser les normes de rejet dans l’environnement et les méthodes d'analyse
 
Débouchés professionnels
Le parcours Aménagement et environnement (A&E) assure une formation pluridisciplinaire en techniques du BTP, droit, géomatique… Il forme des chefs de projets d’aménagement exerçant en tant que maître d’ouvrage public, maître d’œuvre, bureau d’étude, agence d’architecture ou d’urbanisme, entreprise de travaux publics, mais aussi des responsables de l’aménagement chez les opérateurs tels que les promoteurs et les établissements fonciers. Voici quelques exemples de positions occupées par les diplômés du parcours :
  • Chargé d’études en environnement
  • Chargé d’opération en aménagement
  • Chargé de mission en construction durable
  • Maître d’œuvre en gestion de l’eau

Contact

EPN01 - BTP - Aménagement et environnement
292 rue Saint Martin accès 16
75003 Paris
Tel :01 40 27 24 27
Olivier Fouché-Grobla

Centre(s) d'enseignement proposant cette formation